1381778_10205703598124839_3746320858293736717_n-2

Bonjour. Jusqu’à maintenant, je vous ai beaucoup parlé des produits, mais pas vraiment des bons gestes pour les appliquer, afin de former vos boucles.

Après la douche, vous avez peut être remarqué que vos boucles forment des « paquets », appelés les clumps. Ce sont ces paquets, et la manière dont ils restent bien groupés, qui vont donner la définition à vos boucles une fois sèches.

Pour éviter de les casser en appliquant vos produits de coiffage, voici quelques gestes, en image.

1)      Le scrunch

C’est la base. Quelle que soit la texture parmi les suivantes que vous choisirez d’appliquer, assurez vous toujours de terminer par le scrunch.

Cette technique consiste à froisser les boucles en remontant les pointes vers la racine en accordéon.

Cela a pour effet de donner le ressort nécessaire à vos boucles, qui peuvent être alourdies par les produits capillaires, et de séparer naturellement vos clumps

.

2)      Le « rake and shake »

En français, « ratisser et secouer ». Cela consiste à ratisser des mèches assez fines (2/3 cm d’épaisseur max) imbibées votre crème ou lait capillaire, avec vos doigts bien serré. Puis une fois arrivé aux pointes, tenez et … secouez. Terminez par un coup de « scrunching ». Cette méthode apporte une définition naturelle et est assez rapide à effectuer.

3)      Le « schingling » ou Fitagem

Schingling

Avec cette technique, un peu plus longue (mais pas encore la plus longue), et en prenant bien votre temps vous pouvez obtenir des boucles très régulières en taille.

Il s’agit de lisser les mèches entre les paumes des mains puis de ratisser avec les doigts pour séparer les clumps. Cette technique ressemble beaucoup à la précedente, mais sans secouer à la fin. 

Cette méthode est très prisée des brésiliennes et se nomme Fitagem

Il est possible de tourner ensuite rapidement chaque mèche obtenue sur elle-même pour la séparer, mais juste un tour rapide, pas autant que pour les finger coils. Avec cette étape vous faites donc du schingling. Et évidemment, on finit en scrunchant.

 

4)      Les finger coils

Une technique assez longue, mais qui donne beaucoup de définition, façon « boucles anglaises ». Il s’agit d’enrouler chaque mèche autour de son index pour déssiner chaque boucle individuellement.  Et ensuite devinez quoi ? Scrunchez bien sûr.

 

 

finger coils

Sur cette photo les mèches de devant étaient redessinées en finger coils sur de grosses mèches.

 

 

 

 

 

 

5)      Les twists

Cette mise en forme est longue à réaliser, mais elle vous donnera des boucles très définies. Sur cheveux mouillés et imprégnés de vos produits coiffants, tortillez des mèches 2 par 2 et laisser sècher sans y toucher. Ce n'est pas grave si les twists se défont un peu, l'effet sera plus naturel. 

Après cela, vous pouvez essorer doucement avec une serviette en microfibre si vos cheveux sont encore trop humides, ou les laisser enroulés quelques minutes en turban. Il est important de ne plus toucher vos boucles une fois que vos clumps on l’effet souhaité, sinon vous allez créer des frisottis et tout casser.

Si le résultat est trop défini et trop plat, que les boucles sont trop épaisses et pas naturelles, il vous suffit de les séparer une fois sèche avec les doigts imprégnés de quelques gouttes d’huile.

That's all Folks! J'espère que ces quelques gifs vous auront été utiles. Et vous, quelle est votre technique préférée pour dessiner les boucles?